Recherche
 


Nos membres

Prix de reconnaissance syndicale à la jeunesse

Ce prix souligne l’apport exceptionnel à la vie syndicale d’une jeune militante et d’un jeune militant.

2013

Éloïse Paquette et Olivier Smith-Lauzon. Ces deux délégués sont impliqués activement au sein du comité des jeunes du SPGQ notamment, et représentent bien la relève syndicale dont le SPGQ s’enorgueillit.



De gauche à droite:
Manon Therrien, 2e vice-présidente
Éloïse Paquette, Olivier Smith-Lauzon, récipiendaires
Richard Perron, président


2010

Sylvie Perron, arpenteuse-géomètre au Fonds conservation et d'amélioration du réseau routier du ministère des Transports du Québec.

On décrit Sylvie comme étant une femme chaleureuse, dynamique, rieuse et très engagée. Elle est déléguée au SPGQ depuis le mois de mars 2008, ce qui n’est qu’une continuité à son engagement envers son milieu. En effet, Sylvie a milité au sein de plusieurs organisations et groupes depuis son passage à l’école secondaire. Son engagement ne s’est jamais relâché : elle a fait partie de la direction d’une publication spécialisée dans son domaine professionnel; elle a participé à l’organisation d’un congrès de son ordre professionnel; de 2004 à 2006, elle a été représentante syndicale au sein de l’Alliance de la fonction publique du Canada; d’octobre 2008 à mars 2010, elle a été répondante de sa section syndicale au réseau des jeunes du SPGQ; elle est actuellement répondante à l’action de sa section. C’est peut-être là le mot qui la caractérise le plus : Sylvie est véritablement une femme d’action.

Bonnet Huor, agent de développement industriel au Ministère du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation.

Bonnet est délégué au SPGQ depuis 2005. Il a successivement été élu secrétaire, représentant substitut puis représentant de sa section syndicale. On le décrit comme un homme engagé, déterminé, organisé. Il s’est beaucoup impliqué dans le réseau des jeunes du SPGQ. Au cours de la dernière négociation, il a été un rassembleur, devenant une sorte de spécialiste des pauses santé mobilisatrices. Par ailleurs, Bonnet est père de trois enfants; il n’est donc pas surprenant qu’il soit particulièrement sensible aux questions de conciliation travail-famille. Tout comme sa collègue Sylvie Perron, Bonnet Huor est la preuve vivante que la relève syndicale est vouée à un bel avenir au SPGQ.



De gauche à droite:
Bonnet Huor, récipiendaire
Gilles Dussault, président du SPGQ
Sylvie Perron, récipiendaire