VOX-POP – JEUNES – POURQUOI S’IMPLIQUER DANS SON SYNDICAT?

Article publié dans le magazine L’Expertise – Juin 2021

Par Nathalie Côté
Conseillère à l’information

Le SPGQ compte plus de 6500 membres de 35 ans et moins.

La rédaction a demandé à quelques-uns d’entre eux les raisons pour lesquelles ils s’impliquent dans leur syndicat

Mathieu-Emond

MATHIEU EMOND

Je crois qu’il est important pour les jeunes de s’impliquer pour diverses raisons. Tout d’abord, pour faire un transfert d’expertise avec les plus expérimentés et pour en apprendre davantage sur nos conditions et les services disponibles au SPGQ. Mais surtout, c’est primordial de faire connaître nos réalités et nos opinions afin d’influencer l’orientation et l’avenir de notre syndicat, de même que nos conditions de travail.


Sylvain-Belhumeur

SYLVAIN BELHUMEUR

M’impliquer dans le Syndicat m’a permis de rencontrer des gens passionnés et motivés, de faire valoir les intérêts des membres et de pouvoir échanger sur des sujets qui nous touchent tous. Ça m’a aussi permis de comprendre les enjeux syndicaux et de vivre l’expérience enrichissante des différentes instances du Syndicat.


Felicite-Godbout

FÉLICITÉ GODBOUT

J’ai commencé à m’impliquer au SPGQ en tant que répondante au Réseau des jeunes. Assister aux rencontres du conseil de ma section à ce titre, pour y faire valoir les intérêts des jeunes sans avoir à être membre de la délégation, a été une excellente porte d’entrée. J’ai pu me familiariser avec les rouages du Syndicat. Par la suite, je suis devenue déléguée substitute, puis déléguée, en plus d’être répondante  au Réseau des femmes. La participation des jeunes à notre syndicat est essentielle. C’est une question de représentativité, mais également de relève à assurer.


Alexandre-Poitras

ALEXANDRE POITRAS

Nous impliquer dans notre syndicat en tant que jeunes nous permet de connaître nos conditions de travail et aussi de déterminer ce que nous voulons développer pour notre épanouissement professionnel.


Eric-Laberge

ÉRIC LABERGE

Les jeunes devraient s’impliquer davantage syndicalement puisque bon nombre de dossiers défendus par le Syndicat les touchent directement, comme la précarité d’emploi, les conditions de travail, le salaire en début de carrière et la conciliation famille-travail- vie personnelle. S’impliquer syndicalement, c’est mieux connaître ses droits et ses avantages afin de s’assurer de recevoir un traitement juste et équitable de la part de son employeur. Je crois que la contribution et la participation active des millénariaux sont primordiales afin d’avoir un milieu de travail plus attractif, qui offre des conditions qui  répondent aux besoins réels des membres.

Ce sont principalement ces éléments qui m’ont incité à devenir délégué en 2014. De plus, en devenant membre du comité ministériel de relations professionnelles en 2018, j’ai constaté qu’il est possible de  faire la différence auprès de son employeur et de défendre les droits de ses collègues, tout en veillant à maintenir des relations de travail harmonieuses. Je siège également au sein du conseil syndical.