Aide au milieu culturel – Les musées nationaux complètement oubliés

8 octobre 2020

Québec, le 8 octobre 2020 — Le Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ) déplore l’absence d’aide financière, dans le contexte de la pandémie, pour les musées nationaux que sont le Musée d’art contemporain de Montréal (MAC), le Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ) et le Musée de la civilisation.

« La ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, a offert une aide bienvenue au milieu culturel, dont les musées privés, mais elle semble avoir complètement oublié les trois musées nationaux dans l’exercice, dénonce la présidente du SPGQ, Line Lamarre. Ce traitement inéquitable est complètement injustifié et inacceptable! »

Comme plusieurs autres institutions culturelles, les musées nationaux ont terriblement souffert de la fermeture du printemps dernier. Les revenus de la billetterie ont fondu, les fondations sont dans l’impossibilité de tenir des activités de financement et les adaptations nécessaires en raison de la pandémie ont fait grimper les dépenses.

Situation critique

Tous les musées d’État sont touchés. Au MAC la situation est particulièrement critique. Les revenus de billetterie ont chuté de 85 %. Avant la fermeture de cet automne, le déficit anticipé était de 1,3 million $ pour l’année financière courante, ce qui représente 10 % de son budget. Il sera encore plus imposant avec cette nouvelle fermeture. Or, les musées nationaux ont l’obligation d’atteindre l’équilibre budgétaire. Sans une aide financière de Québec, l’institution sera contrainte de prendre des décisions difficiles. Des mesures seront annoncées au personnel vendredi.

Le Musée de la civilisation, lui, a subi une baisse substantielle et inquiétante de son achalandage depuis avril 2020, soit un écart de 84 % en moins de visites qu’en 2018 et 2019. Le déficit anticipé s’élève à 1,2 million $, soit 4 % de son budget. L’employeur a d’ailleurs pris l’initiative de réduire les heures de travail de certains professionnels, de plus de la moitié dans certains cas!

Quant au MNBAQ qui a pu compter sur la prolongation de l’exposition internationale d’envergure « Frida Khalo, Diego Rivera et le modernisme mexicain », le SPGQ attend de rencontrer le représentant de l’employeur pour savoir si de telles mesures sont envisagées.

« Le personnel professionnel travaille notamment à planifier les expositions des prochaines années, explique Mme Lamarre. Les réductions d’heures de travail et les mises à pied risquent donc d’avoir des effets à long terme sur les opérations des musées et les services offerts à la population. Nous sommes aussi très inquiets pour la santé mentale de nos membres. La surcharge de travail, déjà bien présente avant la crise, n’a fait que s’accentuer avec la pandémie. Nos membres sont à bout de souffle. »

Sauver les musées nationaux

« La culture québécoise fait partie de notre identité, ça fait partie de mon bonheur, de ce que je suis, de ce qu’on est comme Québécois », a déclaré aux médias le premier ministre François Legault. Il a tout à fait raison, mais cela doit se traduire par une aide concrète aux musées nationaux.

« Dès le début du confinement, en mars, les travailleurs des musées nationaux ont travaillé d’arrache-pied pour offrir du contenu numérique à la population et ainsi contribuer au bien-être de leurs concitoyens, souligne Mme Lamarre. Ils ont fait un travail exceptionnel dans des conditions souvent difficiles et ils continuent de le faire encore aujourd’hui. Ils ont toutefois besoin d’aide pour poursuivre leur mission. »

À propos du SPGQ

Le SPGQ est le plus grand syndicat de personnel professionnel du Québec. Créé en 1968, il représente près de 30 000 spécialistes, dont environ 21 000 dans la fonction publique, 5 400 à l’Agence du revenu du Québec et 3 600 en santé, en éducation et dans les sociétés d’État.

— 30 —

Source
Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec
 
Renseignements
Nathalie Côté
Conseillère à l’information
418-254-7892 | communications@spgq.qc.ca
 
Suivre le SPGQ
Web : www.spgq.qc.ca
Twitter : twitter.com/spgq
Facebook : www.facebook.com/lespgq