Compressions – Le SPGQ dénonce la décision illégale de Loto-Québec

30 juin 2020

Québec, le 30 juin 2020 — Le Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ) dénonce la décision de Loto-Québec de réduire la semaine de travail de son personnel professionnel à quatre jours par semaine pour une période de six mois, un geste illégal et contraire à la convention collective.

« Nous comprenons que Loto-Québec fait face à des enjeux importants en raison de la pandémie de COVID-19, indique Guillaume Bouvrette, troisième vice-président du SPGQ et responsable de l’unité d’accréditation de Loto-Québec. Néanmoins, l’employeur n’a pas le droit de décréter unilatéralement de nouvelles conditions de travail contraires à la convention collective négociée de bonne foi par les parties. C’est illégal et surtout très irrespectueux envers son personnel. » Le SPGQ prendra tous les moyens à sa disposition afin de s’assurer que les droits de ses 470 membres soient respectés.

Finalement, c’est avec beaucoup de tristesse que le SPGQ a appris que l’employeur mettait fin au contrat de certains de ses professionnels surnuméraires et qu’il mettait à pied 2250 autres employés de son organisation. « Nous sommes de tout cœur avec eux », note M. Bouvrette.

 

À propos du SPGQ

Le SPGQ est le plus grand syndicat de personnel professionnel du Québec. Créé en 1968, il représente près de 30 000 spécialistes, dont environ 21 000 dans la fonction publique, 5 400 à l’Agence du revenu du Québec et 3 600 en santé, en éducation et dans les sociétés d’État.

— 30 —

Source

Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec

Renseignements

Nathalie Côté
Conseillère à l’information
418-254-7892 | communications@spgq.qc.ca

Suivre le SPGQ
Web : www.spgq.qc.ca
Twitter : twitter.com/spgq
Facebook : www.facebook.com/lespgq