Pourquoi est-il question de discrimination et de racisme systémique?

5 février 2021, 12:00 à 13:30
Ajouter au calendrier 02/05/2021 12:00 PM 02/05/2021 01:30 PM America/Toronto Pourquoi est-il question de discrimination et de racisme systémique? En visioconférence
En visioconférence

L’actualité a fourni plusieurs exemples de racisme systémique au Québec ces derniers mois. Au SPGQ, la diversité et l’inclusion sont des priorités. Le syndicat offre donc une conférence virtuelle sur ces enjeux le 5 février 2021.

Ce midi-conférence permettra aux personnes participantes de mieux cerner les différents défis et enjeux contemporains des Premières Nations. Une attention particulière sera portée à la réalité des femmes autochtones. Découvrez comment, en tant qu’organisation syndicale et individu, nous pouvons être allié.es des Premières Nations.

La présentation et les discussions seront animées par Cyndy Wylde, conseillère politique auprès de l’Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador (APNQL), et Viviane Michel, présidente de Femmes autochtones du Québec.

L’atelier se tiendra sur la plateforme de vidéoconférence Webex. À la suite de votre inscription, vous recevrez le lien pour vous connecter.

Je m’inscris!

Pour information sur l’événement : Émilie Beauchesne

 

Cindy WildeCyndy Wylde

Originaire de la communauté Pikogan située dans le nord-est de l’Abitibi-Témiscamingue, Cyndy Wylde est Anicinape et Atikamekw.
Elle a étudié la criminologie, la toxicomanie, la santé mentale et elle est actuellement doctorante à l’École d’études autochtones de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT). Elle s’intéresse à la surreprésentation des femmes autochtones dans le système carcéral. Elle y est également chargée de cours.

Pendant plus de 25 ans, elle a évolué professionnellement au Service correctionnel du Canada; plus précisément dans les initiatives autochtones. Jusqu’à mars 2019, elle était membre de l’équipe de recherche de la Commission d’enquête sur les relations entre les autochtones; écoute, réconciliation et progrès (CERP), à titre d’experte pour le service public des Services correctionnels du Québec.

Elle a été chroniqueuse politique pour Espaces autochtones jusqu’en septembre 2019. Depuis, elle offre une collaboration ponctuelle sur divers projets notamment sur les émissions web.

Désormais conseillère politique auprès de l’Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador (APNQL), elle est aussi consultante pour plusieurs organisations autochtones sur des enjeux différents.

Ce parcours atypique s’est avéré une force dans sa carrière. Toutes ses expériences professionnelles ont pour dénominateur commun l’objectif de travailler auprès et pour les Premières nations.

 

Viviane MichelViviane Michel

Viviane Michel est une femme innue qui porte avec elle la fierté de son peuple. Étant bilingue (français et innu), elle est devenue militante et activiste dans sa communauté, Maliotenam. Viviane Michel est une femme de tradition et elle met un point d’honneur à valoriser les pratiques traditionnelles de sa nation et à promouvoir le respect de l’identité et de la culture des nations et des femmes autochtones.

Intervenante de formation, elle a travaillé de 2007 à 2012 en tant qu’intervenante pour la Maison communautaire Missinak pour femmes autochtones victimes de violence ou en difficulté en milieu urbain à Québec, ce qui l’a menée à bien comprendre les problématiques liées aux femmes autochtones. Elle a aussi travaillé à titre de travailleuse en santé communautaire pour les ex-pensionnaires avec Santé Canada pendant quatre ans.

Elle a été directrice de la nation Innue pour Femmes autochtones du Québec, qui regroupe les neuf communautés innues, de 2004 à 2010. Elle a été élue vice-présidente de Femmes Autochtones du Québec en 2010-2012 et puis a été élue comme présidente de Femmes Autochtones du Québec de 2012 à aujourd’hui. Femme de conviction, Mme Michel a une approche d’ouverture à la réconciliation et se concentre sur un travail d’alliance pour un mieux-être, mais aussi une meilleure cohabitation.