Loto-Québec – L’employeur sabote la reprise des négociations avec son personnel professionnel

21 février 2019

Québec, le 21 février 2019 — Les professionnelles et professionnels de Loto-Québec — membres du Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ) — encaissent un nouveau revers de leur employeur. Sans convention collective depuis décembre 2014, le personnel professionnel de Loto-Québec est en grève depuis le 24 janvier 2019, de soirs et de fins de semaine, pour une durée illimitée.

Le personnel professionnel de Loto-Québec estime que Loto-Québec veut faire échouer la reprise des pourparlers prévus le 22 février. Cette reprise avait pourtant été décidée de part et d’autre en échange d’un abandon commun des procédures de négociation de mauvaise foi au Tribunal administratif du travail (TAT).

L’employeur a commis une nouvelle volte-face en essayant d’obliger les professionnelles et professionnels de Loto-Québec à accepter des concessions forcées. « Les agissements de Loto-Québec s’apparentent à de l’intimidation pure et simple ! Cette attitude est indigne d’une société d’État censée être un modèle au Québec », observe Richard Perron, président du SPGQ.

Les professionnelles et professionnels de Loto-Québec dénoncent l’apparence de favoritisme qui sévit entre la haute direction et certaines firmes informatiques qui imposent leurs technologies. Ces firmes conservent ainsi la mainmise sur de lucratifs afin d’y déployer ses consultants, et ce, même si les solutions technologiques implantées ne répondent pas aux besoins de Loto-Québec.

« Payer des consultants au triple du salaire des professionnelles et professionnels est devenu monnaie courante dans la gestion de Loto-Québec. L’argent du contribuable est gaspillé, tout comme l’expertise interne est balayée du revers de la main. Le SPGQ implore le gouvernement de s’ouvrir les yeux afin d’exiger des comptes aux dirigeants de Loto-Québec », conclut M. Perron.

 

À propos du SPGQ

Le SPGQ est le plus grand syndicat de personnel professionnel du Québec. Créé en 1968, il représente quelque 26 000 spécialistes, dont environ 18 400 dans la fonction publique, 4 750 à l’Agence du revenu du Québec et 2 850 en santé, en éducation et dans les sociétés d’État.

 

— 30 —

 

Source
Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec

 

Renseignements
Philippe Desjardins
Conseiller à l’information
581 995-0762 | pdesjardins@spgq.qc.ca
 
Suivre le SPGQ
Web : www.spgq.qc.ca
Twitter : twitter.com/spgq
Facebook : www.facebook.com/lespgq