Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs – Un manque inquiétant d’effectifs, juge le SPGQ

9 décembre 2020

Québec, 9 décembre 2020 – Le Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ) déplore le manque inquiétant d’effectifs professionnels au ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP). Malgré des besoins grandissants, le MFFP a vu fondre ses effectifs professionnels de 8 % en sept ans : de 426 en 2013, ils ont régressé à 391 en 2020.

« Alors que Québec multiplie les courbettes pour répondre aux exigences et pressions de l’industrie forestière tout en peinant à classer son territoire afin d’atteindre l’engagement international de protéger 17 % de sa superficie, il est inconcevable que la charge sans cesse croissante des ingénieurs forestiers ne soit palliée d’un ajout significatif de ressources. C’est même tout le contraire que nous observons : de moins en moins d’effectifs et une recrudescence du nombre d’emplois précaires qui ont doublé en cinq ans. Cette situation laisse planer une sombre menace pour la pérennité de nos forêts » évoque Line Lamarre, présidente du SPGQ.

Dans la foulée du dévoilement des résultats d’une enquête menée auprès de l’ensemble des ingénieurs forestiers du Québec, l’Ordre des ingénieurs forestiers du Québec (OIFQ) et ses partenaires ont mis en lumière des enjeux préoccupants qui recoupent ceux observés par le SPGQ. Travail trop fortement encadré par des normes et règlements, faible capacité à développer des solutions innovantes et adaptées, systèmes trop lourds et compartimentés, trop de temps consacré à des tâches administratives, faible fréquentation du terrain dans la réalisation de leurs activités régulières : tels sont les principaux constats qui ressortent de cette étude.

« Les ingénieurs forestiers sont clairement en nombre insuffisant, particulièrement en région. Le gouvernement tient de moins en moins compte de leur expertise sur le terrain. Plutôt que de leur fournir du renfort en effectif et de se préoccuper de leurs besoins matériels pour la réalisation de leurs tâches, il préfère alourdir et compliquer leurs pratiques. Bref, seul le souci de rentabilité prime, et ce, au détriment du développement durable de la forêt québécoise. Tout comme au ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, il semble que les lobbys prennent beaucoup trop de place au MFFP. C’est alarmant » indique Line Lamarre.

En 2013, le gouvernement emboîtait le pas aux recommandations de la commission Coulomb qui donnait suite au film documentaire L’Erreur boréale de Richard Desjardins. S’ensuivait la mise en œuvre d’un nouveau régime forestier audacieux : il promettait de mieux répondre aux grands enjeux de concertations, d’aménagement écosystémique, de régionalisation et de gestion intégrée des ressources du territoire. Le MFFP prenait ainsi un ambitieux virage en récupérant, entre autres, les reines de la planification forestière et en offrant une meilleure écoute aux communautés autochtones et autres utilisateurs de la forêt. Toutefois, le MFFP a vite fait de désavouer des rôles et des structures dynamiques et constructives pour retourner à la gestion centralisée à partir de Québec.

« En reléguant de plus en plus l’expertise de nos membres à un simple rôle de faire-valoir, le gouvernement se prive d’un véritable contrôle sur les cibles et engagements environnementaux et sociaux. En mettant une muselière et des œillères à ses ingénieurs forestiers, le MFFP les rend de moins en moins imputables des gestes professionnels qu’ils posent. Il devient sans cesse plus vulnérable aux pressions économiques et politiques. Décidément, le gouvernement fait du très mauvais « bouleau » avec nos forêts » conclut la présidente du SPGQ.

 

À propos du SPGQ

Le SPGQ est le plus grand syndicat de personnel professionnel du Québec. Créé en 1968, il représente près de 30 000 spécialistes, dont environ 21 000 dans la fonction publique, 5 400 à l’Agence du revenu du Québec et 3 600 en santé, en éducation et dans les sociétés d’État.

— 30 —

Source
Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec
 
Renseignements
Philippe Desjardins
Conseiller à l’information
581 995-0762 | pdesjardins@spgq.qc.ca
 
Suivre le SPGQ
Web : www.spgq.qc.ca
Twitter : twitter.com/spgq
Facebook : www.facebook.com/lespgq