Mois de l’histoire des Noirs – Contribuer à la construction du Québec

5 février 2021

Les premiers Noirs sont arrivés au Québec il y a plus de 360 ans. L’histoire est méconnue, mais l’esclavage a été pratiqué ici pendant près de 200 ans avant d’être aboli en 1833. Dans les années 1960, deux vagues d’immigration ont eu lieu en provenance d’Haïti. Plus tard, dans les années 1970 et 1980, les Noirs d’Afrique ont commencé à s’installer au Québec. Parmi eux, plusieurs ont contribué à bâtir le Québec d’aujourd’hui. En ce Mois de l’histoire des Noirs, le SPGQ vous présente trois membres noirs qui contribuent à construire le Québec de demain.

 

Lamine Touré

Économiste expert à la Direction du bureau des hydrocarbures du ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles

C’est un professeur d’université en économie qui a convaincu Lamine Tourré de l’importance de son rôle dans la société. « Je lui ai dit que j’aimerais être un homme important et il m’a répondu que j’étais au bon endroit. Je lui ai dit que les médecins étaient plus importants dans la société. Alors, il m’a dit ceci : “Lorsqu’un médecin se trompe, c’est une personne qui meurt. Lorsqu’un économiste fait une erreur, c’est toute une population qui en souffre.” Je me suis donc dit qu’en étudiant en économie, je serais un homme important. »

Dans sa vie personnelle, il dit aussi vouloir lutter contre la discrimination. « Je rêve d’une société multicolore, plus juste et plus inclusive où chacun trouvera une place. Nous devrions tous être solidaires du destin de la société québécoise et travailler dans la même direction. »

 

Amélie Éloundou

Vérificatrice fiscale chez Revenu Québec

Amélie Éloundou est une vérificatrice fiscale spécialisée en taxes dans les entreprises. « Mon objectif, c’est qu’elles versent leur dû au gouvernement, ce qui contribue à financer tous les services publics québécois dont nous bénéficions tous », explique-t-elle.

Elle a aussi été impliquée dans les scouts lorsque sa fille faisait partie du mouvement. « Je suis très attachée aux jeunes et aux enfants, alors j’ai commencé à faire du bénévolat, note-t-elle. Pendant trois ans, j’ai été trésorière pour son groupe de scouts. J’aimerais maintenant m’impliquer auprès d’un organisme qui vient en aide aux jeunes, particulièrement ceux qui sont défavorisés et qui en ont plus besoin que d’autres. »

Mme Éloundou est également engagée au sein du SPGQ puisqu’elle est membre de la commission de surveillance du syndicat.

 

Camille Dorré

Conseiller en technologie dans l’équipe d’infrastructure à la Société d’assurance automobile du Québec (SAAQ)

Camille Dorré travaille actuellement sur un important projet informatique. « La SAAQ a entrepris un vaste plan de transformation pour bonifier ses services d’affaires avec ses clients et ses partenaires, explique-t-il. Ce mégaprojet s’appelle le Carrefour des services d’affaires (CASA). Il va permettre de moderniser les infrastructures technologiques de la SAAQ. Je travaille avec les autres spécialistes à mettre en œuvre tous les éléments nécessaires au bon fonctionnement de CASA. »

Dans ses temps libres, il a aussi à cœur d’aider les internautes aux prises avec des soucis informatiques. « J’ai récemment mis en place mes propres chaînes sur YouTube et Twitch. Indique M. Dorré. Elles sont consacrées principalement aux nouvelles technologies, car j’ai remarqué qu’il y en a beaucoup de contenu en anglais et celui en français provient surtout de l’Europe et non du Québec. Cela me permet d’aider les Québécois de tous âges avec les nouvelles technologies, surtout en ces temps de confinement. »