Nouvelle PDG de BAnQ – Le SPGQ dénonce le sous-financement

8 juillet 2021

Québec, le 8 juillet 2021 — Le Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ) accueille positivement la nomination de Marie Grégoire au poste de présidente-directrice générale de Bibliothèques et Archives nationales du Québec (BAnQ). Le syndicat s’inquiète toutefois du piètre état des finances de l’institution mis au jour dans un rapport de la firme Raymond Chabot Grant Thornton (RCGT).

Mme Grégoire a une grande expérience en gestion et nous sommes confiants qu’elle pourra aider BAnQ à remplir sa mission. À condition que le gouvernement lui en donne les moyens, bien entendu. « Le défi pour Mme Grégoire sera insurmontable sans un réinvestissement important à BAnQ, estime Lydia Martel, première vice-présidente et responsable politique de la culture. Cela fait des années que nous sommes témoins de la dégradation de la situation et nous sommes catastrophés par l’ampleur du déficit à venir. Selon RCGT, le déficit de BAnQ se creuserait de près de 85 millions en six ans si elle effectuait les dépenses de fonctionnement et les investissements requis dans ses infrastructures. Or, ces investissements sont vitaux afin que BAnQ entreprenne et réussisse sa transformation numérique. Cette institution préserve et diffuse notre patrimoine et notre culture. Il est primordial de lui donner les moyens de poursuivre sa mission dans un monde de plus en plus connecté. »

La solution passe nécessairement par un meilleur financement de BAnQ de la part du gouvernement. « On ne peut pas couper dans le gras, il ne reste déjà que les os, dénonce Mme Martel. BAnQ a déjà vécu quatre vagues d’abolitions de postes depuis 2009. Chaque fois, l’institution perd un peu plus de son expertise. Au fil des ans, des services ont également été réduits comme en témoigne, par exemple, la disparition des expositions. Ça ne peut plus durer! Malgré l’augmentation des coûts, le budget de BAnQ en 2019 était moins élevé qu’en 2009. C’est non seulement absurde, c’est inacceptable! »

Le personnel professionnel de BAnQ sera un partenaire précieux pour Mme Grégoire dans la réalisation de son mandat. Le SPGQ lui souhaite la meilleure des chances dans ses nouvelles fonctions.

Par ailleurs, le SPGQ tient à souligner le travail de son prédécesseur, Jean-Louis Roy. « Son engagement et son attachement pour le milieu culturel méritent d’être soulignés, note Mme Martel. Pendant ses trois années à la tête de BAnQ, il a fait tout son possible, en collaboration avec le personnel, pour offrir des services de qualité malgré des moyens limités. »

À propos du SPGQ

Le SPGQ est le plus grand syndicat de personnel professionnel du Québec. Créé en 1968, il représente près de 29 100 spécialistes, dont environ 20 900 dans la fonction publique, 5 200 à l’Agence du revenu du Québec et 3 000 en santé, en éducation et dans les sociétés d’État.

— 30 —

 

Source
Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec
 
Renseignements
Nathalie Côté
Conseillère à l’information
418-254-7892 | communications@spgq.qc.ca
 
Suivre le SPGQ
Web : www.spgq.qc.ca
Twitter : twitter.com/spgq
Facebook : www.facebook.com/lespgq