Portrait de la situation économique: le SPGQ se réjouit que l’austérité soit écartée

19 juin 2020

Québec, le 19 juin 2020 — Le Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ) se réjouit de la volonté exprimée par le ministre des Finances, Éric Girard, d’éviter de couper dans les dépenses pour revenir à l’équilibre budgétaire dans les prochaines années.

« Les mesures d’austérité imposées à la fonction publique pendant des années ont été douloureuses pour le personnel de l’État, rappelle la présidente du SPGQ, Line Lamarre. Il n’y a plus de gras à couper depuis longtemps. M. Girard devra résister à la tentation de revenir sur sa promesse dans les prochaines années. S’il le faisait, il mettrait grandement en péril la qualité des services de l’État. »

Depuis le début de la pandémie, le personnel professionnel de l’État a démontré toute son efficacité pour gérer la crise et ses lendemains. À titre d’exemple, nos membres du ministère de la Sécurité publique ont contribué à mettre en place des hôpitaux temporaires, en collaboration avec différents partenaires. Ceux de l’Institut national d’excellence en santé et services sociaux (INESSS) ont réalisé des travaux pour aider les décideurs à mieux cerner certains enjeux. Ceux de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) ont fourni une panoplie de guides pour permettre le redémarrage de différents secteurs de manière sécuritaire.

« Ce ne sont là que quelques exemples parmi les milliers de gestes posés dans l’ombre par le personnel professionnel pour aider le Québec à traverser la crise et à continuer de remplir les différentes missions de l’État, note Mme Lamarre. Nos membres et tout le personnel de la fonction publique et des organismes parapublics ont démontré l’importance de pouvoir compter sur un État fort. »