Se syndiquer au SPGQ

Vous envisagez de vous syndiquer ?

Découvrez ce que le SPGQ peut faire pour vous et vos collègues de travail !

Qu’est-ce que le SPGQ ?

Le SPGQ est le seul syndicat dont la mission est centrée sur la représentation des professionnels par des professionnels. Vous êtes donc assuré que le SPGQ défendra toujours vos intérêts et non ceux d’autres groupes.

De plus, l’uniformité des unités de négociation permet aux plus petites unités de bénéficier de la force du nombre et de la crédibilité de l’organisation auprès de l’employeur.

  • Plus de 50 ans d’expérience dans la défense du personnel professionnel
  • 37 conseillers, 17 membres du personnel de soutien, sept membres du comité exécutif et trois cadres à votre service
  • 27 000 membres, dont environ 7 900 dans les unités parapubliques (Revenu Québec, Loto-Québec, les cégeps, etc.)
  • 34 unités d’accréditation

LES AVANTAGES QUE VOUS OFFRE LE SPGQ

Être syndiqué au SPGQ, c’est faire partie d’une organisation de taille humaine faite sur mesure pour répondre aux besoins du personnel professionnel.

Voici quelques autres avantages dont vous pourrez bénéficier :

  • Cotisation parmi les plus basses en Amérique du Nord
  • Régime d’assurance collective ;
  • Rabais en assurance auto et habitation et sur certains services financiers
  • Proximité et accès aux instances
  • Flexibilité et capacité d’adaptation à vos besoins
  • Équipe d’experts à l’écoute et au service des membres
  • Différents outils de communication pour vous tenir informé et faire rayonner les différentes unités
  • Service-conseil et accompagnement des délégués
  • Structure démocratique où vous pouvez élire directement le comité exécutif, le représentant de votre section et votre délégué
  • Possibilité de vous impliquer dans les instances et comités

SOUTIEN AUX MEMBRES ET CHAMPS D'ACTIVITÉS

Le SPGQ s’intéresse à plusieurs grands enjeux et peut vous aider dans différents domaines :

Qui peut se syndiquer au SPGQ ?
Responsive image Responsive image
Responsive image Responsive image

Si vous êtes professionnel, un « salarié » ou un groupe de « salariés » tel que défini à l’article 1 l) du Code du travail et que vous occupez une fonction requérant un diplôme universitaire, vous pourriez joindre le SPGQ.

* Article 1 l) code du travail :  (Source : http://legisquebec.gouv.qc.ca/fr/showdoc/cs/C-27)

 l «salarié» : une personne qui travaille pour un employeur moyennant rémunération, cependant ce mot ne comprend pas :
1°  une personne qui, au jugement du Tribunal, est employée à titre de gérant, surintendant, contremaître ou représentant de l’employeur dans ses relations avec ses salariés;
2°  un administrateur ou un dirigeant d’une personne morale, sauf si une personne agit à ce titre à l’égard de son employeur après avoir été désignée par les salariés ou une association accréditée;
3°  un fonctionnaire du gouvernement dont l’emploi est d’un caractère confidentiel au jugement du Tribunal ou aux termes d’une entente liant le gouvernement et les associations accréditées conformément au chapitre IV de la Loi sur la fonction publique (chapitre F-3.1.1) qui sont parties à une convention collective qui autrement s’appliquerait à ce fonctionnaire; tel est l’emploi d’un conciliateur, d’un médiateur et d’un médiateur arbitre du ministère du Travail, d’un fonctionnaire du Conseil exécutif, du vérificateur général, de la Commission de la fonction publique, du cabinet d’un ministre ou d’un sous-ministre ou d’un fonctionnaire qui, dans un ministère ou un organisme du gouvernement, fait partie du service du personnel ou d’une direction du personnel;
3.1°  un fonctionnaire du ministère du Conseil exécutif sauf dans les cas que peut déterminer, par décret, le gouvernement;
3.2°  un fonctionnaire du Conseil du trésor sauf dans les cas que peut déterminer, par décret, le gouvernement;
3.3°  un fonctionnaire de l’Institut de la statistique du Québec affecté aux fonctions visées à l’article 4 de la Loi sur l’Institut de la statistique du Québec (chapitre I-13.011);
4°  un procureur aux poursuites criminelles et pénales;
5°  un membre de la Sûreté du Québec;
6°  un membre du personnel du directeur général des élections;
7°  un fonctionnaire du Tribunal affecté aux fonctions visées à l’article 86 ou à l’article 87 de la Loi instituant le Tribunal administratif du travail (chapitre T-15.1);
À quel moment peut-on se syndiquer ?
Responsive image Responsive image
Responsive image Responsive image

L’accréditation, c’est-à-dire la reconnaissance qu’accorde une autorité à un organisme et qui lui confère le pouvoir de représenter un groupe de personnes, peut être demandée en tout temps pour un groupe de salariés qui n’est pas représenté par une association accréditée et qui n’est pas déjà visé en totalité ou en partie par une requête en accréditation. Un seul salarié peut être reconnu comme un groupe au sens du Code du travail.

Vous êtes déjà syndiqué avec un autre syndicat? 
Responsive image Responsive image
Responsive image Responsive image

Dans le cas d’un groupe déjà représenté, plusieurs périodes sont définies au Code du travail et chaque situation doit être analysée attentivement en fonction de la date d’expiration de la convention collective en vigueur.

Vous ou un de vos collègues était syndiqué auprès du SPGQ, mais vous avez été exclu de l’unité de négociation par l’employeur?
Responsive image Responsive image
Responsive image Responsive image

Vous pouvez joindre directement le conseiller à l’accréditation du SPGQ qui pourra obtenir de la part de l’employeur les justifications détaillées pour l’exclusion et intervenir, le cas échéant, pour exiger la réintégration dans l’unité. 

 

Un nouveau projet loi dans les secteurs public ou parapublic qui pourrait avoir des conséquences sur mon milieu de travail vient tout juste d’être déposé, qu’est que le SPGQ peut faire pour moi?
Responsive image Responsive image
Responsive image Responsive image

Réponse : Le SPGQ intervient régulièrement en commission parlementaire pour commenter et déposer des propositions de modification aux différents projets de loi qui pourraient avoir des impacts importants sur ses membres. Notre service de recherche et nos différents experts peuvent mener ensemble ces interventions, rédiger des mémoires et les présenter devant les membres des commissions parlementaires.

LA LIBERTÉ D'ASSOCIATION, C'EST UN DROIT FONDAMENTAL
Responsive image Responsive image
Responsive image Responsive image

La liberté d’association est protégée par les Chartes canadienne et québécoise. C’est un droit fondamental à portée individuelle et collective. Individuel par le droit de s’associer à d’autres salariés et collectif par le droit d’agir en collectivité pour négocier ses conditions de travail et faire valoir les intérêts de cette collectivité ainsi regroupée sous la forme d’une association de salariés. Cette protection constitutionnelle inclut l’obligation de négocier de bonne foi et maintenant, le droit de grève.

Le Code du travail consacre le droit de tout salarié d’appartenir à une association de son choix et de participer à sa formation, à ses activités et à son administration. Ce droit ne saurait être influencé par une ingérence patronale.

Ça m’intéresse ! Je fais comment ?

 

Pour joindre la grande famille du SPGQ, un simple appel téléphonique au conseiller à l’accréditation vous permettra d’évaluer la possibilité d’entreprendre une démarche d’accréditation.

Les modalités du processus d’accréditation sont prévues par les dispositions du Code du travail et doivent être respectées rigoureusement afin de s’assurer du succès de la démarche. Que vous soyez déjà syndiqué avec une autre organisation ou encore en champ libre, le SPGQ s’assure du respect des règles et vous accompagnera tout au long du processus d’accréditation.

VOTRE DÉMARCHE SERA EFFECTUÉE DANS LA CONFIDENTIALITÉ ABSOLUE.

 Écrivez-nous