Transfert de professionnels du MEI vers IQ – Réjouissant, mais aussi choquant, estime le SPGQ

12 juin 2020

Québec, le 12 juin 2020– Si le Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ) se réjouit du bond salarial obtenu par ses membres transférés aujourd’hui du ministère de l’Économie et de l’Innovation (MEI) à Investissement Québec (IQ), il trouve choquant que ses professionnels de la fonction publique accusent un retard salarial persistant.

Un peu plus de 130 professionnelles et professionnels du MEI viennent d’être transférés aujourd’hui à IQ à la suite de l’adoption, le 11 décembre 2019, de la Loi concernant principalement l’organisation gouvernementale en matière d’économie et d’innovation.

« Si le SPGQ peut se réjouir qu’une majorité de ces professionnels transférés à IQ voie leur travail reconnu à leur juste valeur en obtenant une bonification de leur échelle salariale de 4 500 $ et 12 800 $ par un simple transfert vers une agence étatique, il se montre cependant choqué que ses quelque 30 000 membres n’aient même pas droit à l’équivalent de l’inflation. Pourtant, tous ces professionnels travaillent pour le même gouvernement ! », note Line Lamarre, présidente du SPGQ.

Le SPGQ observe avec consternation que l’iniquité de traitement semble se standardiser au sein des ministères et organismes de l’État. Comment M. Legault peut-il expliquer que des professionnels se voient accorder une telle bonification salariale, simplement en changeant d’organisation hors fonction publique ?

« Cette situation complètement rocambolesque traduit très clairement deux choses : ce gouvernement veut démanteler la fonction publique et les salaires qu’il offre au personnel professionnel de la fonction publique accusent un sérieux retard sur le marché, et ce, même avec des organisations relevant du gouvernement », se désole la présidente du SPGQ.

Le plus grand syndicat de professionnels du Québec s’étonne également que Christian Dubé, président du Conseil du Trésor, très enclin à reconnaître la fonction d’enseignant et celle des préposés aux bénéficiaires, s’enfonce dans une injustice navrante envers tous les travailleurs des autres secteurs, notamment ceux de la fonction publique.

« En agissant ainsi, ce gouvernement, qui ressemble davantage à un conseil d’administration, omet de reconnaître, de respecter et de valoriser les autres employés de l’État qui, chaque jour, contribuent activement au mieux-être de tous les Québécois. À nouveau, ce gouvernement vient de signifier clairement à nos membres que leur contribution à la stabilité, à la planification, au respect, au rayonnement et à la santé de nos institutions ne mérite en rien une reconnaissance adéquate, à la hauteur de leurs responsabilités. Navrant et désolant », conclut Mme Lamarre.

À propos du SPGQ

Le SPGQ est le plus grand syndicat de personnel professionnel du Québec. Créé en 1968, il représente près de 30 000 spécialistes, dont environ 21 000 dans la fonction publique, 5 400 à l’Agence du revenu du Québec et 3 600 en santé, en éducation et dans les sociétés d’État.

 

— 30 —

 

 

Source
Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec
 
Renseignements
Philippe Desjardins
Conseiller à l’information
581 995-0762 | pdesjardins@spgq.qc.ca
 
Suivre le SPGQ
Web : www.spgq.qc.ca
Twitter : twitter.com/spgq
Facebook : www.facebook.com/lespgq