Démantèlement du CSPQ – Les professionnels des Publications du Québec s’inquiètent

18 octobre 2019

Québec, 17 octobre 2019 – Les professionnels des Publications du Québec s’inquiètent du projet de loi 37 du ministre responsable de l’Administration gouvernementale et président du Conseil du Trésor, Christian Dubé, qui abolira le Centre des services partagés du Québec (CSPQ) de qui relève Les Publications du Québec.

Le CSPQ sera remplacé par deux nouvelles structures : Infrastructures technologiques Québec (ITQ) et le Centre d’acquisitions gouvernementales (CAG). L’ITQ veillera à la gestion des trois centres de données où seront stockées les informations sensibles détenues par le gouvernement. Le CAG sera responsable des achats regroupés de tous les ministères et organismes dont ceux de la Santé et de l’Éducation.

Selon des informations recueillies par le SPGQ, le démantèlement du CSPQ entraînerait un mouvement de personnel professionnel. Entre autres, les agents d’information seraient transférés au ministère du Conseil exécutif, tandis que les bibliothécaires migreraient vers Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).  D’autres pourraient se voir transférés au Secrétariat du Conseil du trésor et certains services comme la numérisation seraient transférés à Revenu Québec.

En outre, Les Publications du Québec, la maison d’édition du gouvernement du Québec qui relève du CSPQ, serait absorbé par BAnQ. Cela signifie que les produits de nature juridique comme la Gazette officielle du Québec, les lois et les règlements publiés actuellement Les Publications du Québec, seraient dorénavant soustraites de la Loi sur la fonction publique, de même que tous les services documentaires gouvernementaux. L’impartialité et l’équité des décisions affectant les professionnels ne seraient donc plus garanties.

« Les départs de professionnels ont été fréquents au cours de la dernière année et les gestionnaires ne parviennent pas à combler les postes vacants, car les professionnels jugent la situation trop incertaine pour se joindre aux Publications du Québec. L’employeur doit rapidement clarifier la situation avant de sacrifier son expertise sur l’autel du démantèlement de l’État », estime Line Lamarre, présidente du SPGQ.

À propos du SPGQ
Le SPGQ est le plus grand syndicat de personnel professionnel du Québec. Créé en 1968, il représente plus de 28 000 spécialistes, dont environ 20 250 dans la fonction publique, 5 100 à l’Agence du revenu du Québec et 2 825 en santé, en éducation et dans les sociétés d’État.

 

— 30 —

Source
Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec

Renseignements
Philippe Desjardins
Conseiller à l’information
581-995-0762 | pdesjardins@spgq.qc.ca

Suivre le SPGQ
Web : www.spgq.qc.ca
Twitter : twitter.com/spgq
Facebook : www.facebook.com/lespgq