Comité et Réseau des jeunes – Place aux jeunes

16 juillet 2021
Expertise-06-21_comite-jeunes.jpg

Article publié dans le magazine L’Expertise – Juin 2021
p
ar

Isabelle Darisse, conseillère à la vie syndicale
et
Janie Beaupré Quenneville, conseillère à la vie syndicale

 

Donner un second souffle au comité et au Réseau des jeunes, c’est l’une des missions que s’est données l’équipe de la vie syndicale du SPGQ. Moins actives ces dernières années, ces instances de consultation et de concertation vont désormais rayonner davantage.

Pour l’organisation, la relève syndicale est l’assurance d’une certaine pérennité. C’est par elle que les valeurs syndicales continuent d’évoluer et de se transmettre afin de renforcer les trois piliers de notre organisation : la négociation, la défense des droits et la valorisation des professions.

 

L’IMPORTANCE DE LA RELÈVE SYNDICALE

La société se transforme. Les façons d’interagir dans les milieux de travail évoluent. L’enjeu, dans un syndicat, est de bien suivre la progression de la société et de représenter les intérêts de tous. En consul­tant la relève syndicale, le SPGQ s’assure de renouveler les valeurs de l’organisation et ainsi de créer un pont entre les générations. Par exemple, les membres démontrent un intérêt grandissant face aux enjeux environnementaux et de conciliation famille-travail, et ils souhaitent contribuer à ces causes.

En moussant l’adhésion de la relève syndicale, le SPGQ assure le renouvellement des membres, mais aussi la vitalité de l’organisation. Cela permet également à une nouvelle génération de profession­nelles et professionnels de mieux comprendre leur organisation et de s’impliquer plus facilement dans la direction de celle-ci. Rappelons que deux membres sur sept du présent comité exécutif sont issus de la relève syndicale. Sans être directement un tremplin, le Réseau des jeunes est un facilitateur pour permettre à qui veut s’impliquer de trouver sa voie !

 

REBÂTIR LES PONTS

En ce sens, le SPGQ a récemment mobilisé la délégation afin de rebâtir le Réseau des jeunes. Grâce à la créativité du comité des jeunes, une rencontre du Réseau animée d’ateliers dyna­miques a eu lieu. Les participants ont pu discuter de leurs besoins, de leurs valeurs, de leur engagement et des actions attendues de l’organisation. Lors de l’événement, les membres du comité exécutif et les personnes conseillères ont aussi eu l’occasion d’échanger avec les participantes et participants afin de bien cerner leurs préoccupations. À ce moment, tout était en place pour assurer une écoute et la construction d’une fondation solide afin de reconstruire les ponts entre les jeunes et les instances syndicales. Depuis, la mobilisation au sein du Réseau des jeunes est de plus en plus forte.

 

ET LA SUITE ?

Le SPGQ est plus que jamais à l’écoute de la relève syndicale. Au cours des prochains mois, il y aura plusieurs possibilités pour les jeunes de s’exprimer afin de faire connaître leurs pré­occupations, que ce soit à travers les négociations des conven­tions collectives ou encore en s’adressant aux responsables de la vie syndicale et au comité des jeunes.