Internationale des services publics – Un appui de taille pour Louis Robert

18 avril 2019

Québec, le 18 avril 2019 — Le Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ) vient de recevoir un appui de taille dans sa lutte dans le dossier du lanceur d’alerte Louis Robert. Réunis à Washington, les syndicats canadiens et américains de l’Internationale des services publics ont demandé à leurs membres, dans une résolution, d’appuyer la pétition réclamant sa réintégration dans son poste.

 

« Louis Robert a perdu son emploi pour avoir tenté de protéger le public, c’est inacceptable, dénonce le président du SPGQ, Richard Perron. La protection des lanceurs d’alerte est un enjeu majeur au Québec et ailleurs. L’intérêt public doit passer avant la préservation de l’image des organisations. »

 

L’Internationale des services publics est une organisation syndicale internationale regroupant plus de 20 millions de travailleuses et travailleurs, représentés par plus de 700 syndicats dans 163 pays et territoires.

 

 

Des appuis nombreux

 

Actuellement, la pétition mise en ligne sur le site Change.org a récolté plus de 54 000 signatures. Outre la réintégration de l’agronome, la pétition demande des excuses publiques envers Louis Robert ainsi qu’une compensation pour toutes pertes subies en raison de son congédiement.

 

Le SPGQ réclame également une amélioration de la loi québécoise sur la protection des lanceurs d’alerte. « Nous sommes prêts à travailler avec le gouvernement pour trouver des solutions afin de mieux protéger nos membres et le public », indique M. Perron.

 

Le syndicat a déjà obtenu le soutien de nombreuses organisations dans ce dossier. Parmi celles-ci : l’Association des chirurgiens-dentistes du gouvernement du Québec ; l’Association professionnelle des gardes du corps du gouvernement du Québec ; l’Association professionnelle des ingénieurs du gouvernement du Québec ; la Fraternité des constables du contrôle routier du Québec ; les avocats et notaires de l’État québécois ; le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec ; le Syndicat des agents de la paix en services correctionnels du Québec ; le Syndicat des agents de protection de la faune du Québec ; le Syndicat des constables spéciaux du gouvernement du Québec ; le Syndicat des professeurs de l’État du Québec ; le Syndicat professionnel des médecins du gouvernement du Québec ; le Syndicat des professeurs et des professeures de l’Université du Québec à Trois-Rivières ; l’Association canadienne des agents financiers ; l’Association des employés de la direction, des services administratifs et des services professionnels de la Couronne de l’Ontario ; l’Association des employés professionnels de la Colombie-Britannique et l’Institut professionnel de la fonction publique du Canada.

 

 

À propos du SPGQ

Le SPGQ est le plus grand syndicat de personnel professionnel du Québec. Créé en 1968, il représente quelque 27 000 spécialistes, dont environ 19 100 dans la fonction publique, 4 980 à l’Agence du revenu du Québec et 2 920 en santé, en éducation et dans les sociétés d’État.

 

— 30 —

 

Source
Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec
 
Renseignements
Nathalie Côté
Conseillère à l’information
418-780-5107 | nathalie.cote@spgq.qc.ca
 
Suivre le SPGQ
Web : www.spgq.qc.ca
Twitter : twitter.com/spgq
Facebook : www.facebook.com/lespgq