Le bureau des négos en quatre questions

28 mai 2020
NEGO_Expertise-05-2020_bureau-des-negos.jpg

Pourquoi mettre en place un bureau des négos ?

Depuis plusieurs années, les négociations collectives s’effectuent de manière continue. Le SPGQ procède tout juste à la signature d’une convention qu’il doit déjà entamer la négociation suivante.

Dans ce contexte, le bureau des négos veut soutenir plus efficacement les équipes de négociation et agir comme fer de lance des orientations stratégiques du SPGQ.

En pratique, il servira de plateforme afin de recueillir l’information et la diffuser dans tous les secteurs. Ainsi, tout le monde pourra bénéficier des expériences des autres.

 

Quelles sont les fonctions du bureau des négos ?

À l’évidence, il contribuera à apporter une plus grande fluidité et un décloisonnement entre la négociation du secteur fonction publique et celles des unités d’accréditations parapubliques.

Par la production d’outils et de contenu, il pourra soutenir et accompagner les équipes de négociation.

Le SPGQ souhaite que le bureau des négos soit innovant, agile et proactif dans la recherche de solutions concrètes aux problématiques vécues par les personnes professionnelles qu’il représente.

À l’heure où le monde du travail connaît des transformations majeures et constantes, le bureau des négos contribuera à la réflexion portant sur les grands enjeux qui touchent les membres du SPGQ ainsi que la société québécoise. La discrimination systémique envers les femmes et les effets de l’austérité sur la santé des personnes professionnelles en sont des exemples.

 

Un bureau permettra-t-il de soutenir la relève ?

Le bureau des négos favorisera l’accueil, la formation et le mentorat, tant des nouvelles personnes conseillères du SPGQ que des membres des comités de négociation.

À titre d’exemple, le bureau des négos sera en mesure de fournir la documentation et des résultats de recherche afin de faciliter l’élaboration des différents cahiers de demandes syndicales.

 

Un souhait pour le bureau des négos ?

Le bureau des négos du SPGQ fera à coup sûr preuve d’audace et le SPGQ ose espérer que le Secrétariat du Conseil du trésor ait l’ouverture nécessaire à la réalisation d’idées nouvelles. Des ressources seront attitrées en permanence à ce bureau, de manière à offrir un service optimal en tout temps aux différents comités de négociation. La négociation au SPGQ, c’est 21 conventions collectives, des services essentiels, et la protection des accréditations. Le bureau des négos permettra de répondre aux besoins plus efficacement.

 

Article rédigé par Anouk Frenette-Tremblay, conseillère en relations du travail et à la négociation

Article publié dans le magazine L’Expertise – Mai 2020